VOTRE RENDEZ-VOUS AVEC L'ACTUALITÉ EDF HYDRO SUR LA VALLÉE DORDOGNE

12/2016

EDF, PRODUCTEUR
HYDRAULIQUE ENGAGÉ
DANS LE TERRITOIRE

2016 aura été marquée par une hydraulicité contrastée : forte pluviosité au premier semestre avec des épisodes de crues qui ont rappelé à chacun le rôle de régulation que jouent les grands barrages, sécheresse ensuite avec des étiages sévères sur certains cours d'eau. Notre objectif a été cette année encore de gérer la ressource en eau en conciliant l’intérêt général et la production hydroélectrique. Nous souhaitons toujours aussi contribuer durablement au dynamisme de la vallée de la Dordogne. À ce titre, vous trouverez dans ce 3° numéro, quelques une de nos actions récentes conduites avec l’ensemble des acteurs de la vallée, notamment en matière de développement économique avec les rencontres d’affaires de Bort les Orgues, de préservation de la biodiversité avec la convention éclusées ou de valorisation du patrimoine industriel en partenariat avec les Pays d’Art et d’Histoire.
Bonne lecture !

Renaud Crassous, Directeur de l’exploitation Vallée de la Dordogne.

 

Renaud Crassous,
Directeur production hydraulique Vallée de la Dordogne.

Convention éclusées : une grande réussite

À l’aval des installations, des variations rapides et fréquentes des débits appelées« éclusées » peuvent impacter les écosystèmes. Pour y remédier, des mesures ont été initiées par EDF dès le début des années 90, notamment la « convention éclusées ». Une initiative unique en France aux résultats exemplaires et qui vient d’être renouvelée.
Dès 2004, EDF, l’Etat, l’Agence de l’Eau Adour Garonne et EPIDOR ont initié le « défi éclusées », sur la Dordogne et la Maronne afin de protéger la reproduction des saumons. Par la suite, la « convention éclusées » a élargi le périmètre en incluant également la Cère et la Vézère tout en permettant la protection des autres espèces piscicoles. Initiée en 2008, cette convention a été renouvelée en 2012 puis en 2016. Véritable outil d’expérimentation, elle permet de tester de nouvelles formes d’exploitations équilibrées entre la production d’énergie renouvelable et la protection environnementale. 8 ans après, les résultats ont démontré l’efficacité de ces expérimentations, notamment, la réduction très significative des frayères de salmonidés dénoyées lors des éclusées (inférieur à 2%) ou bien encore une augmentation globale du nombre de poissons sur la Dordogne multiplié par presque trois en cinq ans (5 500 en 2010 pour 13 500 en 2015).
Avec un stockage de près d’un milliard de mètres cubes d’eau, le complexe hydroélectrique de l’amont du bassin de la Dordogne représente un outil stratégique national de production énergétique et de sécurisation du réseau. En savoir +

 

INSOLITE

Catalogue « 100 témoins » :
la mémoire vive de la vallée de la Dordogne

Les 100 archives orales constituées auprès d’habitants ayant connu la construction des 5 grands barrages de la haute vallée de la Dordogne sont au cœur du catalogue qui vient d’être publié. Armelle Faure, anthropologue réalisatrice du fonds multimédia « 100 témoins », les Archives Départementales du Cantal, les Archives Départementales de la Corrèze et EDF, partenaires de ce projet (2011-2016) ont présenté cette publication lors de 5 réunions publiques. Le catalogue comprend une fiche de synthèse et la cote pour chacun des témoignages sonores. Il est disponible en format PDF sur le site internet des Archives et le sera en format papier dans les bibliothèques de la vallée.
En savoir +

 

Bort-les-Orgues : 4e rencontre d’affaires entre les entreprises locales et EDF Hydraulique

L’agence une rivière, un territoire organisait le 1er décembre la 4eme édition des Ateliers des Savoir-faire industriels. Un moment de rencontre toujours important entre les différents métiers de la production hydraulique d’EDF et les entreprises sous-traitantes de la Vallée de la Dordogne. L’occasion pour chacune d’elles d’exposer leurs attentes, leurs ambitions et leurs compétences.
Comme à son habitude, cette rencontre a été un vrai moment de discussion, d’abord, autour du directeur de la production hydraulique qui a répondu aux interrogations des entreprises sur les évolutions récentes du marché de l’énergie, les enjeux de la production hydraulique et les perspectives de développement au sein du bassin de la Dordogne. Ensuite, des « stands métiers » ont permis aux participants de rencontrer librement les représentants d’EDF dans les domaines du bâtiment, de la mécanique, du génie civil, de l’électrotechnique et des achats. Les entreprises ont également pu solliciter des rendez-vous individuels. Une rencontre qui confirme l’importance des liens entre EDF et le tissu industriel local.
En savoir +

 

Les œuvres du symposium sculpturama en résidence d’hiver au barrage de Bort-les-Orgues

Sur l’esplanade du barrage EDF de Bort-les-Orgues, les visiteurs pourront, à partir de mi-janvier, découvrir une sélection de sculptures consacrée au thème de l’énergie.
Entre symbolisme et expression artistique brute, ces œuvres, sorties de l’imaginaire de sculpteurs venus de tous horizons, amuseront les plus petits et séduiront les amateurs d’art. Manifestation artistique devenue incontournable en Haute-Corrèze, le 4e symposium Sculpturama a été lancé cet été par l’Office de tourisme de Gorges de la Haute Dordogne, avec le soutien d’EDF. Pour cette édition 2016, 22 sculpteurs venus de toute la France, mais aussi d’Argentine, d’Espagne et du Burkina-Faso, se sont donné rendez-vous sur 8 sites de création (Lamazière-basse, Latronche, Liginiac, Neuvic, Palisse, Saint-Pantaléon-de-Lapleau et Soursac ; et château du Mialaret), pour nous livrer leur interprétation des énergies. A découvrir sans attendre !

 

888 entreprises et prestataires ont travaillé sur nos chantiers en 2015.

 

3 questions à Renaud Crassous, directeur de la production hydraulique

Comment évolue le marché de l’électricité au niveau européen ?
Depuis 2014, il y a une situation inédite de prix bas liée à trois principaux facteurs : une demande d’électricité qui ne s’est pas remise de la crise de 2008, un accroissement de l’offre des énergies renouvelables intermittentes et une baisse significative des prix du gaz au niveau mondial qui influe sur le prix de gros de l’électricité.
Quelles sont les conséquences de ces évolutions pour les consommateurs et pour EDF ?
Paradoxalement, cette baisse des prix de gros influe peu sur le prix final de l’électricité car la facture du consommateur inclue également les coûts de transport et d’acheminement de l’électricité ainsi que différentes taxes et la contribution au service public de l'électricité qui permet notamment de financer le développement des énergies renouvelables. La baisse des prix de gros l’électricité affecte fortement le chiffre d’affaires de tous les énergéticiens européens. Néanmoins, dans ce contexte très exigeant, EDF peut s’appuyer sur la solidité de son parc de production nucléaire et hydraulique et poursuivre un programme d’investissements ambitieux.
Ce contexte a-t-il des répercussions dans l’hydraulique et notamment sur la Vallée de la Dordogne ?
Nous devons bien sûr faire les efforts de productivité demandés à toutes les entités d’EDF. Pour autant, notre ambition sur la Vallée de la Dordogne est intacte : garantir durablement un haut niveau de maîtrise des risques opérationnels (sûreté des installations et sécurité), produire et maintenir de manière exemplaire les ouvrages qui nous sont confiés, promouvoir la biodiversité et gagner toutes les concessions quand elles seront renouvelées.

 

Pays d’Art et d’Histoire et EDF : les enjeux de la collaboration territoriale

Tel était le thème de l’atelier organisé le 18 novembre à l’espace naturel Saillant Vézère dans le cadre du partenariat national entre EDF et l’association « Sites et Cités remarquables France » (ex. « Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire »).
L’occasion pour les représentants locaux de pays labellisés « Art et Histoire » de faire un point sur les actions menées en lien avec les barrages hydroélectriques et les espaces recevant du public aménagés par EDF. L’occasion aussi pour Marylise Ortiz et son équipe de présenter le nouveau nom de l’association et une étude sur les Pays d’Art et d’Histoire en France réalisée avec EDF.
En savoir +

 

Pour plus d‘informations : riviere-territoire-tulle@edf.fr

L’ÉNERGIE EST NOTRE AVENIR, ÉCONOMISONS- LA !

EDF SA , 22-30 avenue de Wagram, 75382 Paris Cedex 08, France, Capital de 1 006 625 695,50 euros, n°552 081 317 RCS Paris

Ce message est strictement confidentiel. Son intégrité n'est pas assurée sur Internet. Si vous n'êtes pas destinataire du message, merci de le détruire.

Pourquoi je reçois ACTU ?    Me désabonner    Gérer mes préférences de communication