VOTRE RENDEZ-VOUS AVEC L'ACTUALITÉ EDF HYDRO SUR LA VALLÉE DORDOGNE

06/2017

EDF, PRODUCTEUR
HYDRAULIQUE ENGAGÉ
DANS LE TERRITOIRE

L’engagement d’EDF pour le partage de l’eau vient d’être récompensé par le renouvellement des labels «pavillon bleu» des retenues de Neuvic, sur la Triouzoune, et de Treignac, sur la Vézère, pour la qualité de leurs eaux. Nos équipes sont fières de ce résultat qui contribue directement à l’attractivité de nos territoires à l’approche de l’été. Il souligne l’attention constante portée par EDF pour offrir aux collectivités et aux acteurs du tourisme des conditions de baignade optimales avant la saison estivale tout en s’adaptant à des épisodes de sécheresse devenus récurrents. Ce moment de l’année coïncide également avec l’arrivée de nombreux vacanciers attirés par les superbes gorges de la Dordogne et ses plans d’eau. L’occasion de rappeler que même en été, les barrages poursuivent leur travail de production d’électricité et qu’il convient de rester vigilant en toutes circonstances aux abords des rivières. Cette nouvelle lettre d’information consacrée à la vallée de la Dordogne, vous permettra aussi de revenir sur les actualités qui ont marqué ce printemps 2017 et sur les nombreuses actions menées avec nos partenaires en faveur du développement du territoire.
Je vous souhaite un très bel été au bord des lacs et des rivières de la vallée de la Dordogne.
Bonne lecture !

Vincent Marmonier

 

Vincent Marmonier
Directeur production hydraulique EDF Vallée de la Dordogne.

EDF et le Conseil départemental du Cantal
signent un nouveau partenariat de trois ans.

Le 13 avril 2017, Vincent Descoeur, président du Conseil départemental et Frédéric Corrégé, directeur production hydraulique d’EDF ont signé une nouvelle convention de partenariat pour la période 2016-2018. Celle-ci vise à accompagner les projets de développement des territoires en proximité des installations hydroélectriques d’EDF autour de plusieurs thématiques : le développement du tourisme, notamment industriel, les activités sportives, la culture, le patrimoine et enfin l’environnement et les milieux aquatiques. Un premier programme d’actions annuel a également été signé formalisant l’accompagnement de 7 projets parmi lesquels l’aménagement touristiques des berges du Lot, la réalisation d’un sentier autour du lac de Saint-Etienne Cantalès ainsi que le soutien à la cellule d’assistance technique des zones humides du Cantal.
En savoir +

 

AGENDA

> 24 juin
Inauguration du site des maquettes de l’Aigle

> 1er juillet
Tous sur le pont, Argentat

> du 11 au 25 juillet
Cantal Tour Sport

> 15 juillet
Aquaterra, Bort les Orgues

> du 20 au 23 juillet
Festival histoires de passage avec animations à l'espace EDF Chastang (le 22 juillet)

> Dès à présent
- Les espaces EDF
de Bort-les Orgues, Chastang et Tuilières
sont ouverts au public.

- Possibilité de découvrir les visites commentées des usines de L’Aigle et du Chastang.
Renseignements et réservations au :
05 34 39 88 70


- Possibilité de visiter le barrage de saint Etienne Cantalès. Renseignements et réservations au :
04 71 46 94 82



2 étudiants corréziens conçoivent une caméra d’inspection motorisée pour les barrages.

Dans le cadre d’un projet tuteuré Chrystie Mouanga et Guillaume Debat, étudiants à l’IUT de Brive ont conçu une mini caméra destinée à inspecter les piézomètres des barrages hydroélectriques. Le pari était pourtant difficile : imaginer une caméra rotative dont le diamètre devait être inférieur à 46mm. Après plus de 100 heures de travail le prototype permet de bénéficier d’une image en haute définition, d’orienter la caméra et de profiter d’un rétro-éclairage de qualité. Il ne reste plus qu’à rendre ce prototype étanche avant d’effectuer les premiers tests, une véritable réussite. L'histoire entre EDF et ces deux ingénieurs en herbe n'est pas terminée, dans quelques semaines ils débuteront leur stage de fin d'année à Tulle et Brive au sein de la production hydraulique.
En savoir +

 

EDF prévoit une saison estivale sèche et adapte
la gestion des ressources en eau des barrages
de la vallée de la Dordogne pour l’été

Après une contribution importante pendant les pics de froid hivernaux, les faibles précipitations enregistrées au cours du premier trimestre 2017 avaient amené les retenues des barrages EDF de la vallée de la Dordogne à des niveaux inférieurs à leurs moyennes de saison. EDF a engagé dès le mois de mars une gestion prudente des ressources en eau, en prévision de la période estivale, afin de remplir ses objectifs d’exploitation et d’assurer ses engagements pour le partage de l’eau avec les territoires. Une gestion affinée des stocks des retenues et des apports naturels en eau a ainsi été mise en place pour reconstituer progressivement les stocks des barrages de la vallée de la Dordogne. Cette gestion des ressources a permis d’atteindre progressivement les cotes touristiques, avant le début de l’été, et permettra aux professionnels du tourisme, dont les activités dépendent directement d’un niveau d’eau suffisant dans les retenues des barrages, de réaliser une saison 2017 dans les meilleures conditions. Des mesures qui ont également permis à EDF de poursuivre ses engagements pour garantir des débits adaptés au cycle de reproduction des espèces aquatiques à un moment particulièrement sensible pour la vie piscicole : la période comprise entre mars et juin correspond à l’éclosion des alevins de plusieurs espèces de migrateurs, comme le saumon.

 

3 questions à Michel Baudu,
responsable de la Chaire
«Grandes retenues et qualité des eaux» de Limoges.

La Fondation de l’Université de Limoges et le Groupement de Recherche Eau-Sol-Environnement (GRESE) ont bénéficié du soutien d’EDF pour la création d’une Chaire d’excellence Grandes Retenues et Qualité des Eaux (Chaire GRQE).

> Avant tout, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une chaire ?
Une Chaire permet de développer l’expertise d’une équipe universitaire sur une thématique en lien avec une attente forte d’un acteur économique. Un titulaire de Chaire porte cette thématique en regroupant des chercheurs, des enseignants et des experts du monde socio-économique avec l’objectif de définir les attentes et d’accompagner les réponses scientifiques qui sont mises en place. La diffusion du savoir et l’échange de connaissances sont également mis en avant avec des activités de formation, l’organisation de conférences ou le développement d’outils de communication.

> Pourquoi une chaire sur les grandes retenues et la qualité des eaux est-elle importante ?
La qualité des eaux doit être abordée dans sa globalité en partant des usages et en intégrant la continuité géographique de cette ressource. Cependant certains usages comme l’hydroélectricité et la présence de grandes retenues interférent sur le fonctionnement naturel du réseau hydrographique. Les besoins de connaissances sur cet impact et sur ses conséquences sont nombreux avec une analyse la plupart du temps en lien avec une approche disciplinaire et la difficulté de faire le lien entre des conditions d’exploitation de barrages ou des évolutions environnementales et la qualité des eaux. La Chaire est également une opportunité pour confronter les connaissances des gestionnaires des installations et de l’environnement avec celles des scientifiques. Cette mixité est favorable à l’inscription des travaux scientifiques dans les attentes des gestionnaires et à leur transfert rapide.

> Pouvez-vous nous présenter les principaux résultats/enseignements que ce partenariat a permis ?
Ce partenariat qui a maintenant 4 années a permis au laboratoire GRESE de développer de la connaissance et de renforcer son expertise notamment sur la qualité sédimentaire, leur dynamique dans une grande retenue et le lien qui peut être mis en place entre qualité des sédiments et celle de l’eau par transfert entre les deux phases. Ce travail a été développé dans le cadre de 4 thèses de doctorat et d’un stage post-doctoral. La mise en forme de la connaissance sur la thématique a été travaillée avec le développement d’une base de données sur les zones d’expérimentation (Dordogne et Vienne) incluant des données d’hydraulique de qualité des eaux et des sédiments et des indicateurs de valorisation touristiques et écologiques des grandes retenues.

Les journées scientifiques de la Chaire sont l’occasion de pour nous de prendre connaissance des visions des gestionnaires vis-à-vis de problématiques traitées par des chercheurs et d’enrichir notre approche universitaire d’éléments techniques, économiques ou sociaux. La chaire constitue également un cadre pour des actions de formation adressées notamment à nos étudiants par l’intermédiaire de projets, de stages ou de conférences spécialisées. Nous allons également mettre en place à partir de cette année un stage de formation continue portant sur « hydroélectricité et milieux aquatiques » qui sera suivi pour cette première édition par du personnel d'EDF.
En savoir +

 

Visites du barrage de Tuilières à l’occasion
des 15e rencontres du réseau Euromab*

Le 4 avril 2017, une conférence publique a été organisée par EPIDOR, afin de regrouper les représentants des 302 Réserves de biosphère du réseau EuroMAB de 36 pays différents. Acteurs du développement durable, experts, chercheurs, élus, représentants de l’UNESCO, de l’état et d’organismes français se sont réunis pour débattre des enjeux de la préservation de la biodiversité. À cette occasion, 60 personnes ont pu visiter le site emblématique de Tuilières pour découvrir les différents dispositifs de franchissement des poissons (ascenseurs, passe à anguilles, masque de dévalaison).
*Réseau EuroMAB : Réseau régional Européen et Nord-Américain des réserves de biosphère.
En savoir +

Le 11 juillet 2012, l’UNESCO a inscrit le Bassin de la Dordogne plus grande Réserve de biosphère française dans son réseau mondial. La Dordogne accueille la deuxième plus grande chaine de barrages de France avec près de 60 ouvrages. Pour réduire l’impact de ces nombreux barrages sur les milieux aquatiques et sur les usages de l’eau, une association a été créée en 2013 par EDF et EPIDOR. Appelée Initiatives Biosphère Dordogne (IBD), elle intervient pour apporter son soutien aux études, suivis écologiques, actions et recherche, interventions et acquisitions sur les cours d’eau. Son programme d’actions 2013 – 2015 a permis notamment de restaurer des bras morts et des annexes fluviales, de reconquérir des milieux naturels pour rétablir une continuité écologique, d’effacer des obstacles à la migration des poissons et de mener des actions culturelles et pédagogiques.

2 ans du FabLab 19 :
Un outil au service de l’innovation local toujours en plein développement.

80 adhérents, le soutien à la création de six entreprises, un prix au concours Lépine, un premier transfert de technologie vers une entreprise locales ou encore l’organisation de 30 heures de formation. En deux ans le FabLab 19 est devenu un véritable écosystème local au service du développement économique et de l’innovation en Corrèze. Installé sur le Campus Universitaire de Brive, cette association imaginée par l’Université de Limoges, EDF production hydraulique, la CCI, l’IUT du Limousin et le pôle Alpha-Route des Lasers continue à susciter la curiosité de nombreux étudiants, entreprises et particuliers. Pour 2017, plusieurs partenariats sont déjà engagés nécessitant l’agrandissement du local dans un autre bâtiment de 250 m², l’embauche d’un animateur et l’acquisition de nouvelles machines. Le développement d’un axe autour des énergies renouvelables est également prévu afin de permettre la création de nouveaux projets.
En savoir +

La production hydroélectrique
d’EDF dans la vallée
de la Dordogne représente la consommation d’environ 1,2 millions d’habitants. 


 

"La Dordogne de villages en barrages", quatre ans de collaboration réussie !

Mardi 9 mai 2017, Vincent Marmonier, directeur production hydraulique de la vallée de la Dordogne et Jean-Marc Chirier, président de l’association « La Dordogne de villages en barrages » ont officialisé la quatrième année de collaboration entre EDF et l’association. Le programme d’actions 2017 s'inscrit dans la lignée des nombreux efforts de valorisation des gorges de la Dordogne déjà réalisés ces dernières années et va encore renforcer le développement de l’éco-tourisme sur le territoire. A Bort-les-Orgues, l’ouverture d’un sentier en 2017 permettra de relier l’espace EDF et le centre-ville de Bort les Orgues.
En savoir +

 

Pour plus d‘informations : riviere-territoire-tulle@edf.fr

L’ÉNERGIE EST NOTRE AVENIR, ÉCONOMISONS- LA !

EDF SA , 22-30 avenue de Wagram, 75382 Paris Cedex 08, France, Capital de 1 006 625 695,50 euros, n°552 081 317 RCS Paris

Ce message est strictement confidentiel. Son intégrité n'est pas assurée sur Internet. Si vous n'êtes pas destinataire du message, merci de le détruire.

Pourquoi je reçois ACTU ?    Me désabonner    Gérer mes préférences de communication