VOTRE RENDEZ-VOUS AVEC L'ACTUALITÉ EDF HYDRO SUR LA VALLÉE DORDOGNE

03/2017

EDF, PRODUCTEUR
HYDRAULIQUE ENGAGÉ
DANS LE TERRITOIRE

C’est pour moi un très grand plaisir de signer cet édito en tant que directeur du Groupement d’Exploitation Hydraulique Vallée de la Dordogne, quelques semaines après ma prise de fonctions. La vague de froid du 16 au 25 janvier dernier a permis, une nouvelle fois, de montrer combien la mobilisation du parc hydroélectrique a été déterminante pour répondre aux pics de consommation enregistrés à cette période. Les moyens de production hydroélectrique et les salariés EDF de la vallée de la Dordogne ont pris toute leur place dans cette mobilisation, démontrant leur performance et leur réactivité. Dernièrement, j’ai également eu l’occasion de participer aux réunions d’information et d’échanges organisées au plus près de nos groupements d’usines à Saint-Capraise-de-Lalinde, Voutezac, Servières-le-Château, Chalvignac, Saint-Etienne-Cantalès et Bort-les-Orgues. Ces rendez-vous traditionnels avec les élus, les responsables associatifs et les autres acteurs engagés sur ces territoires m’ont permis de mesurer la relation privilégiée qu’EDF a su nouer autour de projets locaux sur la vallée. Dans le domaine de la préservation de l’environnement, du développement économique et du tourisme industriel les réalisations ont été nombreuses. L’année 2017 s’inscrit dans la même dynamique comme vous pourrez vous en rendre compte dans cette newsletter.
Bonne lecture !

Vincent Marmonier

 

Vincent Marmonier
Directeur production hydraulique Vallée de la Dordogne.

Une valorisation innovante
des écorces de résineux

Depuis 2014, l’agence « une rivière, un territoire » d’EDF s’est associée au Centre de Valorisation des Agro-ressources (CVA) de Brive afin de mener une expérimentation de valorisation des principes actifs présents dans les écorces de résineux. Les résultats sont prometteurs et une industrialisation est envisagée. Le CVA développe des applications innovantes destinées à valoriser les ressources naturelles du Limousin. Parmi elles, le bois, prédominant au sein de la vallée de la Dordogne, offre des perspectives de développement économique importantes. Ainsi, une étude menée en 2016 a mis en évidence plusieurs extractibles intéressants dans les écorces et de développer un procédé d’éco-extraction original. Ces résultats permettent désormais d’envisager un transfert technologique industriel qui rend possible la création d’une filière innovante de valorisation des écorces de douglas, principale essence résineuse de la Vallée de la Dordogne.
En savoir +

 

AGENDA

> 16 février
Ouverture
du Centre d'Information au Public (CIP)
- Bort les Orgues

> 16 mars
3ème Journée Thématique de la Chaire d’excellence
« Grandes Retenues et Qualité des Eaux »

> 1er avril
Ouverture du CIP de Tuilières

> 15 avril
Ouverture du CIP de Chastang

> Dès à présent
Possibilité de découvrir
les visites commentées des usines de L’Aigle
et du Chastang.

Renseignements et réservations au :
05 34 39 88 70

Le milan Royal profite des gorges
de la Dordogne pour passer l’hiver

À Saint Bonnet les Tours de Merle, La Société d’Études et de Protection des Oiseaux en Limousin (SEPOL) et EDF se sont associées afin de favoriser le nourrissage et la reproduction du Milan royal, une espèce fragile et menacée. Un observatoire permet également aux visiteurs de découvrir cet oiseau emblématique du Massif Central. Le milan royal est une espèce endémique d’Europe de l’Ouest très présente dans le Massif Central, notamment dans les Gorges de la Dordogne qui représente un espace naturel favorable à la reproduction et à l’hivernage du milan. Depuis 2009, la SEPOL participe au programme "Milan royal - Massif central" afin de protéger cette espèce menacée. Ainsi dès 2015, EDF et la SEPOL ont initié la construction d’une aire de nourrissage à proximité des tours de Merle sur un terrain d’EDF. Des éleveurs locaux participent également au projet en fournissant les aliments nécessaires aux milans lors de la période d’hivernage. C’est dans cet espace naturel remarquable et classé Natura 2000 que les scientifiques et les curieux peuvent venir observer et (re)découvrir cette espèce emblématique.

 

Un grand projet touristique
autour du barrage de l’Aigle

Après l’aménagement et l’équipement fin 2015, d’un belvédère au niveau du barrage de L’Aigle offrant aux visiteurs un point de vue unique sur l’ouvrage hydroélectrique et la vallée, EDF poursuit avec les acteurs locaux la mise en œuvre de nouveaux projets de valorisation et d’interprétation du patrimoine exceptionnel autour de ce barrage labellisé par le ministère de la culture « Patrimoine du XXeme siècle ». En partenariat avec les communes de Chalvignac et de Soursac, la communauté de communes du Pays de Mauriac, Haute-Corrèze communauté, l’Amicale des Compagnons de l’Aigle sur Dordogne (ACAD) et les offices de tourisme, trois nouveaux projets sont en cours. D’abord, la réhabilitation et la valorisation du site dit « des maquettes » en rive droite où cinq modèles réduits de différents types de barrages de la vallée de la Dordogne avaient été créés au moment de la construction du barrage. Autour du site réhabilité, un circuit de visite sera aménagé et agrémenté de panneaux d’information. Ensuite, l’édification en rive gauche de la « baraque des constructeurs » à l’intérieur de laquelle sera reconstitué le décor et l’univers quotidien des bâtisseurs du barrage. Enfin, en partenariat avec l’ACAD, le réaménagement, toujours en rive gauche, du « laboratoire », bâtiment qui proposera au public des documents (projection de films, information sur le mouvement de l’Organisation de Résistance de l’Armée (ORA) du Cantal sur l’histoire de ce barrage singulier ainsi que des objets d’époque.
En savoir +

 

Prototypage : la domotique
au service des personnes âgées

EDF est partenaire d’un projet collaboratif destiné à mettre au point une solution domotique innovante. Ce projet porté par l’entreprise Omnidom (Brive) pourrait permettre de créer de nouveaux services à destination des personnes âgées. Suite à l’appel à projet lancé par la Région Nouvelle-Aquitaine, Omnidom, le pôle Elopsys, l’autonomLab, le FabLab 19 et l’agence « Une rivière, un territoire » d’EDF ont proposé le développement d’une interface open-source permettant aux personnes âgées d’accéder à internet facilement tout en pouvant piloter simplement leur habitat (volets, luminaire, chauffage…). La Région a choisi de soutenir ce projet ambitieux. Le premier prototype est en cours de développement. Il devrait ensuite être testé auprès d’utilisateurs potentiels. Si les résultats sont concluants, il doit permettre de mettre sur le marché une solution domotique encore inexistante.

Les œuvres de Sculpturama
prennent leur quartier d’hiver
au barrage EDF de Bort-les-Orgues

Manifestation artistique devenue incontournable en Haute-Corrèze, le 4eme symposium Sculpturama a été lancé au mois de juillet 2016 par l’Office de tourisme des Gorges de la Haute Dordogne, avec le soutien d’EDF. Pour l’édition 2016, 23 sculpteurs de 8 nationalités différentes se sont donné rendez-vous sur 7 sites de création pour livrer leur interprétation de l’énergie qui anime l’homme, les animaux et la nature. Huit communes ont contribué à la réalisation de cet évènement : Lamazière-basse, Latronche, Liginiac, Neuvic, Palisse, Saint-Hilaire-Luc, Saint-Pantaléon-de-Lapleau et Soursac ; ainsi que le château du Mialaret. Ces œuvres sont exposées, jusqu’en avril, sur le parcours extérieur menant à l’espace EDF de Bort-les-Orgues qui a ouvert ses portes au grand public le 16 février 2017.
En savoir +

La production hydroélectrique
d’EDF dans la vallée
de la Dordogne représente la consommation d’environ 1,2 millions d’habitants. 


 

Favoriser la franchissabilité piscicole au barrage de Mauzac

La Dordogne est une rivière reconnue pour sa richesse en population de poissons migrateurs. Depuis les années 80, sur les aménagements du Bergeracois, EDF réalise et entretien des ouvrages de franchissement piscicole en concertation avec les parties prenantes. Pour améliorer encore la franchissabilité des ouvrages, un projet prévoyait en 2017 de réaliser une nouvelle passe à poissons en rive droite du barrage de Mauzac. Néanmoins, quelques mois avant le début des travaux, certains doutes persistaient sur son efficacité. En effet, selon certaines parties prenantes, le débit réservé de 14 m3/s au barrage ne semblait pas suffire pour l’attractivité de la passe à poissons. Par ailleurs, le dépôt d’embâcles au pied du barrage et la présence de plusieurs dizaines de silures de grande taille provoquant un effet d’effarouchement au niveau de l’entrée de la passe pouvaient compromettre l’efficacité du dispositif. Dans ce contexte EDF souhaite réévaluer la conception du projet dans son ensemble tout en réfléchissant dès à présent à la mise en œuvre d’actions alternatives, notamment en optimisant la passe à poissons existante et en expérimentant des opérations de type piégeage-transport.

 

Pour plus d‘informations : riviere-territoire-tulle@edf.fr

L’ÉNERGIE EST NOTRE AVENIR, ÉCONOMISONS- LA !

EDF SA , 22-30 avenue de Wagram, 75382 Paris Cedex 08, France, Capital de 1 006 625 695,50 euros, n°552 081 317 RCS Paris

Ce message est strictement confidentiel. Son intégrité n'est pas assurée sur Internet. Si vous n'êtes pas destinataire du message, merci de le détruire.

Pourquoi je reçois ACTU ?    Me désabonner    Gérer mes préférences de communication