VOTRE RENDEZ-VOUS AVEC L'ACTUALITÉ EDF HYDRO SUR LA VALLÉE DORDOGNE

10/2017

UNE RIVIÈRE
UN TERRITOIRE
EDF VALLÉE DE LA DORDOGNE

C’est avec plaisir que je vous invite à découvrir dans ce nouveau numéro quelques-unes des actualités d’EDF dans la Vallée de la Dordogne. Aux Barrages de Bort-les Orgues et de l’Aigle, d’abord, où des travaux d’envergure sont en cours afin d’assurer notre activité en toute sûreté et sécurité. A Neuvic ensuite, où une expérimentation de végétalisation d’une frayère à brochet permet d’allier la production hydroélectrique à la protection de l’environnement. Enfin, vous découvrirez quelques-unes des actions d’EDF en faveur du développement économique local par l’accompagnement d’entreprises créatrices d’emplois ainsi que par le soutien à l’innovation dans la vallée.
Bonne lecture !

Vincent Marmonier

 

Vincent Marmonier
Directeur du Groupement hydraulique EDF vallée de la Dordogne

EDF accompagne le développement
du groupe Dejante Infra

Le Groupe DEJANTE Infra a une activité de bureau d’études aux multiples spécialités, notamment l’électrification rurale, la gestion de l’eau, l’environnement ou bien encore l’urbanisme. Installée depuis 1930 en Corrèze, le groupe s’est progressivement développé dans les départements du Cantal, du Lot et du Tarn. Proche, présent et réactif, l’équipe jeune et dynamique du Groupe DEJANTE Infra s’engage sur le terrain, aux côtés des collectivités publiques et des entreprises privées. Aujourd’hui, l’entreprise emploie 68 personnes ainsi que 3 alternants qui débutent un apprentissage (2 ingénieurs et 1 licence pro). La création de 2 emplois supplémentaires est prévue d’ici 2018. Ces créations d’emplois sont le fruit d’un projet de diversification et de réorganisation des activités du groupe. L'agence EDF une rivière, un territoire soutient ce projet en participant au financement des investissements nécessaires au développement de l’entreprise au travers de l'octroi d'un prêt participatif. Cet accompagnement illustre la contribution d’EDF au développement économique local au sein de la vallée de la Dordogne, notamment par le soutien d’entreprises créatrices d’emplois.
En savoir +

 

Les Journées Européennes du Patrimoine,
des nouveautés qui ont su séduire le public

Les traditionnelles Journées Européennes du Patrimoine ont eu lieu les 16 et 17 septembre. Chaque année, ces journées plébiscitées par le grand public permettent de découvrir de nombreux sites du patrimoine national habituellement fermés. Pour l’occasion, cinq ouvrages hydrauliques EDF de la vallée de la Dordogne ont été ouverts gratuitement. Après une visite extérieure à Bort-les-Orgues, certains visiteurs ont eu accès à une partie de la salle des machines. Il a été également possible d’admirer une exposition de créations plastiques de Carolina E. Santo « De Nauzenac à Ubaye ». A l’espace de visite de Chastang, petits et grands ont pu assister à des représentations théâtrales contant la construction des barrages et «la vie d’avant» par l’association SEVaD (Sports Evènements Vallée de la Dordogne). Exceptionnellement, à Tuilières l’accès à la passerelle longeant le barrage a été autorisé. De plus, une présentation des œuvres de Jean-François Noble a été accessible ainsi qu’une conférence sur l’histoire du franchissement du barrage de Tuilières par le saumon. L’association Pays d’Art et d’Histoire de Neuvic Ventadour a proposé une visite extérieure du barrage de l’Aigle afin de valoriser les aménagements nouvellement créés ou restaurés par EDF depuis 2 ans (notamment une baraque d’ouvriers des années 40). Au Saillant, Mathieu Charguéron, responsable du barrage, et Wilfried Leymarie, animateur de l'architecture et du patrimoine du Pays d’Art et d’Histoire de Vézère Ardoise, ont animé plusieurs visites. Ce sont toutes ces nouveautés qui ont permis d’accueillir près de 900 visiteurs, sur la vallée de la Dordogne, dans le cadre des journées du patrimoine.

Le barrage de Bort et l’usine de la Rhue,
ou comment faire d’une pierre deux coups

Cet automne, en vue de la rénovation des vannes amont de la vidange de fond prévue pour 2018 et 2019, des travaux de préparation sont exécutés sur le barrage de Bort-les-Orgues. Afin d’accueillir le futur chantier, la première étape consiste en une restauration et sécurisation des terrasses au flanc de l’ouvrage, habituellement immergées. A cette occasion, la vanne d’adduction de l’usine de la Rhue sera dénoyée et rénovée. (Cette vanne a pour rôle de dériver les eaux de la retenue de Vaussaire vers la retenue de Bort-les-Orgues). Ces travaux ont plusieurs conséquences. D’abord, des coupures totales ou partielles de la route passant sur l’édifice sont définies par arrêté. Une coupure totale aura d’ailleurs lieu les 30 et 31 octobre 2017. Dans ce cadre, une déviation sera mise en place pendant toute la durée des travaux. Ensuite, il y aura une augmentation naturelle des débits à l’aval du barrage de Vaussaire. Pour des raisons de sécurité, un arrêté préfectoral, interdisant l’accès temporaire à la rivière Rhue du 18 septembre au 30 novembre 2017 inclus a donc été pris. Enfin, des abaissements exceptionnels des lacs de Bort et de Lastioulles dévoilent déjà des zones à risque d’enlisement, il est donc recommandé au public d’observer la plus grande prudence.

 

La revégétalisation de la frayère à poisson au niveau de la digue d’Yeux favorise la reproduction des brochets.

Dans le cadre d’un étroit partenariat entre quatre structures locales : EDF, la fédération départementale de pêche de la Corrèze, la maison de l’eau et de la pêche de la Corrèze ainsi que « l’AAPPMA locale – La truite neuvicoise », est né le projet de construction de la digue d’Yeux. Cette dernière ayant pour but de limiter les effets des phénomènes de marnage liés à la production d’électricité afin de favoriser la reproduction de l’espèce emblématique sur les retenues de barrage mais néanmoins très fragile : le brochet (Esox lucius). Dans ce sens, de nombreuses démarches ont déjà été initiées comme le financement d’un stage de six mois, basé sur l’étude du fonctionnement de cette frayère. Une des conclusions majeures porte sur le manque de végétation au sein de la zone, problématique pour cette espèce dite phytophile (reproduction sur les végétaux). D’où les récentes expérimentations de revégétalisation menées sur le site, avec l’aide des étudiants du lycée agricole Henri Queuille de Neuvic, permettant la création de supports de pontes pour les futures reproductions.
En savoir +

 

La Forge : Premier bilan du projet
de FabLab à Aurillac.

Il y a un an, l’agence EDF « une rivière, un territoire » s’associait à l’espace de coworking La Forge d’Aurillac pour imaginer la création d’un laboratoire de prototypage d’objets connectés à destination des entrepreneurs Cantaliens. Aujourd’hui, ce FabLab (laboratoire de Fabrication) a réussi à fédérer un grand nombre d’entreprises et de porteurs de projets locaux intéressés par la diversité des services proposés (formation, accueil, prototypage…). L’association vient même d’emménager dans un nouveau local de 600m² mis à disposition par l’entreprise RTE afin de favoriser l’innovation au sein de ses équipes. Pour la Forge, ces nouveaux locaux vont permettre de développer de nouveaux projets, notamment autour des activités de e-commerce, tout en continuant le soutien des entreprises innovantes. L’agence EDF « une rivière, un territoire » reste toujours partenaire de cette démarche et propose son expertise dans l’animation et l’accompagnement des porteurs de projets.
En savoir +

Le barrage de Bort-les-Orgues
sous la loupe de Corrèze TV

Début septembre 2017, Jérôme Crémoux, responsable du barrage de Bort-les-Orgues, a été interviewé par Corrèze TV dans le but de mieux comprendre l’importance de l’énergie hydraulique et plus particulièrement du fonctionnement de ce "mastodonte de la Vallée de la Dordogne". Le reportage de Corrèze TV relate non seulement l’histoire de ce barrage mais également ses singularités. Le barrage de Bort-les-Orgues est le premier et le plus grand ouvrage de ce type construit sur la Dordogne ainsi que la quatrième retenue la plus importante de France. Ce reportage s’illustre par des images intérieures et extérieures incontournables de Richard Léonard et Georges Vergnol dévoilant notamment un point de vue exceptionnel depuis le haut de l’édifice.
En savoir +

8 août 2017, 554 visiteurs en UNE journée, c'est un record de fréquentation pour l'espace de visite de Bort-les-Orgues, du jamais vu ! 


 

Les travaux du barrage de l’Aigle,
dernière ligne droite

Les travaux de maintenance du barrage de l’Aigle arrivent à leur terme. Depuis début juillet 2017, quatre chantiers se sont déroulés simultanément : le remplacement des palonniers des quatre vannes de tête des groupes de production n°1 et n°4, l’expertise des quatre vannes de l’évacuateur de crues, le remplacement du câble de la vanne amont de la vidange de fond et le nettoyage de la prise d’eau du groupe de production n°6.

Le barrage voit se terminer son dernier chantier sécurisant la falaise au-dessus du poste de transformation grâce à des opérations de minage et d’installation de grillage de maintien des roches. Cette dernière opération est réalisée dans le respect des périodes sensibles pour la faune et la flore (nidification, reproduction, floraison…). Pour des raisons de sécurité, des coupures partielles ou totales de la route sur le barrage peuvent être réalisées (par arrêté conjoint des conseils départementaux du Cantal et de la Corrèze). Tout comme il est recommandé d’observer la plus grande prudence face aux risques d’enlisement, dans les parties habituellement immergées, dû à l’abaissement exceptionnel du niveau du lac. Cet ultime volet marque ainsi la fin des travaux prévus pour octobre.

 

Pour plus d‘informations : riviere-territoire-tulle@edf.fr

L’ÉNERGIE EST NOTRE AVENIR, ÉCONOMISONS- LA !

EDF SA , 22-30 avenue de Wagram, 75382 Paris Cedex 08, France, Capital de 1 006 625 695,50 euros, n°552 081 317 RCS Paris

Ce message est strictement confidentiel. Son intégrité n'est pas assurée sur Internet. Si vous n'êtes pas destinataire du message, merci de le détruire.

Pourquoi je reçois ACTU ?    Me désabonner    Gérer mes préférences de communication